Le module ESP

ESP est le sigle anglais pour External Signal Processor. L’ESP du MS-20 est un module de traitement de signal externe. C’est un astucieux convertisseur fréquence-voltage. Concrètement, il sert à convertir un signal audio en tension électrique. Il peut également détecter l’enveloppe de ce signal et s’en servir pour déclencher (trig out) la mise en route de notes ou de tout autre événement que ceux-ci soit engendré ou pas par le MS-20. L’amplitude à partir de laquelle le processeur interne de l’ESP travaille est ajustable et permet de paramétrer l’enveloppe et le signal déclencheur (trig).

Le signal audio externe peut aussi bien provenir d’un synthétiseur que d’une guitare, d’une boîte à rythmes, d’un micro ou d’un enregistrement vocal. Le signal audio ne dépend pas de la source audio : il est même possible de se servir du son du MS-20 comme source audio!  MS20 - ESP

L’ESP est constitué d’une entrée audio (SIGNAL IN) munie d’un préamplificateur à gain élevé, d’une section filtres LPF et HPF dont on peut seulement choisir la fréquence de coupure, d’un convertisseur Hertz → Volt et de deux sorties principale, l’une dédiée au contrôle de l’enveloppe et l’autre pour « trigger » un module externe. Le signal peut également être routé indépendamment  après chaque section de l’ESP vers le module de son choix.

L’ESP enrichit singulièrement les possibilités du synthétiseur. Il permet de créer des boucles de feedback (overdrive), de contrôler des modulations grâce à des instruments insolites. Il peut également servir d’interface pour synchroniser un séquenceur analogique (comme le Korg SQ-10) avec une boîte à rythme à sortie séparée comme sur une TR909 ou une MPC2500.

L’ESP permet d’utiliser les filtres du MS-20 afin de traiter une onde sonore engendrée par une source extérieure. Comme nous l’avons dit plus haut, les filtres d’un synthétiseur constitue le cœur de l’instrument, son âme, pour ainsi dire. On différencie un MS-20 d’un MiniMoog en partie grâce à leurs filtres! L’ESP peut ainsi colorer la source audio externe et lui prêter le grain caractéristique des filtres du MS-20. Ce procédé est souvent recherché pour homogénéiser ou multiplier les textures et les modulations d’accords ou de nappes (pads) produites par l’association de plusieurs synthétiseurs monophoniques.

Publicités
Cet article, publié dans 8. External Signal Processor, KORG MS-20, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s